mardi, mars 20, 2007

UN MIRACLE EST ARRIVÉ ! JE VIENS DE METTRE À JOUR ! SI, SI, SI…

Et pour me faire pardonner de ne pas avoir posté depuis plus d'un mois et demi, je vais vous bombarder d'images :)

Pour commencer, tout plein de copies d'écrans de différentes étapes, crayonnés rapide, roughs, storyboards en tt genre, recherche de gestuelle, bref la petite cuisine des coulisses, sur le Tome 2 des informaticiens, qui je le rappelle est scénarisé par le duo, Mathieu Reynès et Frédéric Brrémaud, un peu moi ( j'aime mettre ma patte ds les dialogues et rajouter des bêtises diverses ), et colorisé par Alexandre Amouriq, le tout chez mon éditeur les éditions BAMBOO.

Concernant les exemples de planches finalisées, j'ai comme à mon habitude viré les textes, car je considère que c'est la moitié du plaisir que de découvrir ces derniers, et je laisse donc le lecteur profiter du 100% quand l'album sera disponible
(probablement Septembre, ou Octobre ),( ou dans le magasine "l'informaticien" qui pré-publie actuellement notre tome 1" ).

je commence par des storyboards avec leur encrage finalisé, l'ensemble étant réalisé numériquement dans Corel painter 9.5.




gros plan:recherche sur l'attitude de bousier poussant Michaël. je voulais que ce soit vraiment dynamique et pêchu, j'ai donc opté pour un 3/4 de Bousier, qui accentue son mouvement et l'impression de forte poussée. Comme on peut le voir, j'aime beaucoup différencier, par les couleurs, les avants plans, personnages, décors, l'ordi et les calques, c'est une bénédiction pour un bordélique comme moi !



voilà un truc rare: un premier rough, sur vrai papier ! je procède ainsi, lorsque je cherche avec frénésie, à capter le mouvement, à lacher mon trait, à capter l'essence d'une attitude, d'une intention. Parfois, et seulement dans ce genre de cas, je me sens " retenu, limité" si je le fais sur ma tablette, les traits ne partent avec la spontanéité que je recherche. le plus simple est donc de gribouiller ça sur une vraie feuille…


puis de la scanner, et de préciser les choses dans Painter.


cette case est d'ailleurs une nlle version de celle où Phil s'énerve ( pléonasme :D ) , car je trouvais que la première, bien que fonctionnant, était trop sage: Comme j'adore le cartoon, Franquin et le mouvement et que Phil est un "sanguin", je me suit dit que forcé le trait, pouvais apporter plus de patate.

On peut voir l'ancienne version de cette même case ( initiale donc ) sur le storyboard:


qui nous donne une fois encré:


puis colorisé par Alexandre Amouriq:


Voilà un gag que j'adore, car il est visuellement universel, je l'ai d'ailleurs testé sur mes potes ricains dessinateurs ( sur les paintchats que je fréquente pas mal )et ils ont beaucoup rigolés. Il faut dire que cet improbable JP Bimbo est efficace :)



puisque nous en sommes à la couleur, en voilà un autre, accompagné de sa version encrée, et du storyboard, pour que vous vous amusiez à les comparer ;)



Quelques roughs, crayonnés que j'aime bien, en vrac :



Quelques planches parmi mes plus récente dont je suis particulièrement satisfait, point de vue rendu encrage ( je m'approche enfin ( en toute modestie hein ) d'un encrage, fait de beaux plein et de déliés à la Uderzo, mon dieu avec Franquin en ce domaine ).



allez cadeau, celle ci je laisse le texte, histoire de donner le ton de la série, aux lecteurs qui ne connaissent pas.



Une petite remarque sur l'encrage, pour ceux qui ont lus le tome 1, mais aussi pour ts les ptits débutants en encrage sur ordinateur.

le tome 1 m'a terriblement frustré la première fois que j'ai découvert mes planches imprimées: Alors que je m'attendais,à un bel encrage pêchu, avec des pleins et déliés , comme je m'étais efforcé de les rendre dans Painter, j'ai eu l'horreur ( le mot n'est pas trop fort ) de voir que tout était bouffé, que mon trait était devenu malingre, famélique, limite sans personnalité. ça m'a pas mal remué, et j'ai du me remotiver sacrément pour attaquer le tome 2.

mais je ne regrette pas ce relatif échec ( envers moi même ), il me fallait cet album, pour que je comprenne certaines choses essentielles.

NE JAMAIS TRAVAILLER SON ENCRAGE À 100% EN AFFICHAGE, sauf les parties dessinées trop petite, genre un personnage au loin. IL FAUT PRÉFERER UN AFFICHAGE À 50% ( du moins dans painter, je suppose que c'est pareil avec photoshop ). C'est en effet le bon compromis, pour avoir un recul oeil/ planche vue globale, eet bien "cerner" le tout. De plus lorsque l'on encre à cette affichage, le cerné restera réellement à l'épaisseur que l'on voit et ne sera pas réduit: Alors que la même brosse appliqué à 100% nous donne l'illusion, que c'est suffisamment gras et épais, mais lorsque l'on dézomme à 50% on se rend compte que c'est faux: le trait est maigre, c'est l'illusion de l'affichage à 100% qui trompe notre perception de ces valeurs.

CRÉER SES BROSSES À UNE ÉPAISSEUR QUI SERA ADAPTÉ À LA RÉSOLUTION DE TRAVAIL ET L'AFFICHAGE CHOISI: C'était ça ma seconde erreur sur le tome 1: mes brosses était en corps 5,6, je les aies doublé: elles sont autour de 12o désormais. par ailleurs painter étant fort gourmand en ram,vu que son gros défaut ( avec ses outils de sélections ) est de ne pas gérer le niveau de gris : le fichier, bien que noir et blanc est tout de même en RVB, donc sur le tome 1, j'encrais ma planche entière ( format bamboo: 17,8 cm x 24,2 cm )à 600 dpi, que j'interpollais par paliers de 100 dpi, une fois la planche finie et copié, en 800 dpi en mode bitmap,( Bamboo n'exige pas le sacro-saint 1200 dpi, et tant mieux :) ) pour envoi email.

ce n'était pas la bonne méthode: à 600 dpi, un affichage à 50% n'était pas assez confortable visuellement pour encrer ( ma cintiq à une résolution de 1600 x 1200 par défaut ), c'est pourquoi j'avais choisis 100 % ( ce qui comme je l'ai dit ne convient pas ). Sur ce tome 2 j'ai rectifié ces bourdes techniques: JE TRAVAILLE À 700 DPI, EN ENCRANT EN DEUX DEMIES PLANCHES. Comme ça la mémoire n'est pas sollicité intensivement, et à 50% j'ai le recul visuel idéal de ce que rendra réellement l'encrage en imprimerie. Bref, comme le dit le proverbe, c'est en forgeant que l'on devient Forgeron :)

Voilà, il est déjà 2h24 du matin, alors je vais en rester là. La prochaine fois ( j'espère mettre à jour avant un mois cette fois lol ), je ferais un vrai making-of, expliquant avec des visuels, comment je procède, pourquoi j'utilise Google sketchup pour la base de mes décors ( comme on peut le voir sur mes divers storyboards, quel soft génial et gratuit en plus ! ) et évite de me faire ch… avec les lignes de fuites,etc… Et si vous êtes gentils ( comprendre, que j'ai au moins une vingtaine de commentaires minimum lol ), je ferais une vidéo me montrant en train d'encrer une case :)

Et pour finir en beauté ( encore que ce mot n'est pas adapté vu que c'est moi le modèle :p ), voilà une superbe caricature speed painting ( peinture rapide pour les non anglophones ) réalisé par mon jeune collègue américain,( 24 ans pas encore professionnel, mais je le pousse à le devenir ) PAUL BOUTWELL, sur le paintchat de niko ou je suis souvent présent en tant que "Rough": Je venais de lui filer le lien de mon blog, et il faut croire qu'il à du jeter un œil sur les photos, vu la réussite de cette "tronche" :)


À plus les ami(e)s :)

Arnaud.

12 commentaires:

rebecca a dit…

oh lalaaaaa~ regardez à tout ces lignes! beaucoup de couleurs!!

Anonyme a dit…

NON MAIS C'EST QUOI CE POST DE TARÉ ?! T'aurais pu distiller un peu et étaler la diffusion de ces planches sur un mois, t'es fou ça fait trop de trucs à regarder !
Bon sinon c'est super classe comme d'hab et au risque de me répéter : vivement TON propre scénar complètement barré dans Fluide Glacial, avec ton trait ça devrait être assez énorme.

Enfin en tout cas, keep good job !

ALu21

Nalie a dit…

eh bé, c'est technique !! Pas tout compris moi ! Faut dire que pour moi "DPI" ça veut essentiellement dire "Déduction Fiscale pour Investissement" (et il s'agit de fiscalité agricole donc rien à voir avec la choucroute...).

Arnaud TOULON a dit…

rebecca: merci pour ce bel effort de parler dans ma langue, tu vois que tu te débrouilles bien : thanx a lot for your nice comment, dear pretty girl ;)

Alu 421: Lol oui tu as raison, mais tu me connais, j'ai beaucoup de mal avec le sens de la demie-mesure, c'est tout ou rien avec moi !

pour fluide, ça se fera,le scénar avec Pierre Veys me tente vraiment trop pour que je l'abandonne, et quant à faire un truc perso, ça viendra, qd je serais capable de pondre des pages comme tout dessinateur lambda, sans perdre mon temps en glandouille ou à me poser des questions sur mon dessin: bref faudra encore un peu de temps :)

mais merci pour le commentaire ;)

Arnaud TOULON a dit…

Nalie Lol soeurette, en effet c'est un peu du jargon entre dessinateurs, c'est une norme pour la résolution de l'image, un peu comme les centimètres pour la mesure :)

Gros bisous :)

herval a dit…

Tout ça c'est bien, mais ils sont où les nus ? :p

Arnaud TOULON a dit…

HERVAL lol hervé, tu sais bien que c'est dessiné sur des format raisin ds les séances de modèles vivants, et que je n'ai qu'un pauvre scanner A4, et je vais pas me faire chier à recomposer les morceaux ensuite lol De toute façon, ce n'est pas digne selon moi, d'être montré, faut que je progresse :)

AL a dit…

Bonjour,
Ce n'est pas un "post", c'est un dictionnaire : très intéressant, je le concède!
Je dois avouer humblement découvrir cet autre facette du travail des dessinateurs, et c'est particulièrement bluffant.

Merci pour cet instant de cuisine, très agréable, et qui nécessitera de revenir, cliquer... du bonheur!
Merci, excellente continuation.

Arnaud TOULON a dit…

AlLol merci Al, il est vrai que je suis assez littéraire ( je détestais les maths à l'école, et que lorsque je me décide vraiment à écrire, j'y prend un peu trop de plaisir et de fougue, ce qui donne pas mal de phrases :)

merci pour ta remarque :)

nemO a dit…

Hahahahaha le gag de l'écran! :)
Bon, ça bosse bien je vois, c'est cool. Merci pour les conseils judicieux R, ça va me servir pas plus tard que tout de suite, vu que je mets mon site à jour en ce moment ;)

ps : je veux une dédicace!

Fed! a dit…

ah ah excellent post, et très intéressant ta manière d'encrer sur corel, moi je fais ça au feutre ou a l'encre de chine mais comme je suis loin d'être un pro ça donne moyen... mais bon il faudrait que je teste sur toshop pour voir!

J'adore voir toute les étapes d'une planche de BD.
Et la caricature est nucléaire mdr, super bien!

Paul a dit…

Merci Arnaud! J'apprécie vos commentaires et vous êtes une inspiration pour moi. J'espère que cette traduction est comprise. haha

Salut,
Paul